"Environnement Développement Action pour la Protection Naturelle des Terroirs"
54, Rue Carnot , Immeuble Cheikh Hamidou KANE Dakar , Plateau
(+221) 33 889 34 39
Lun-Sam: 07:30 - 17:00

Mission et Vision

La vision de Enda Pronat à l’horizon 2030 pour l’Afrique de l’Ouest, en général, et le Sénégal, en particulier, est : l’Agroécologie, en tant que réponse pertinente aux défis du changement climatique, de la souveraineté alimentaire et de l’emplois des jeunes, est une priorité pour l’ensemble des acteurs ; sa mise en œuvre aux différentes échelles (du local à l’international) est soutenue par des politiques et programmes publics cohérents.

Cette vision est en lien avec les ODD 1 (éradication de la pauvreté), 2 (lutte contre la faim), 12 (consommation responsable), 13 (lutte contre le changement climatique), 15 (Protection de la faune et de la flore terrestres) et 17 (partenariat pour les objectifs mondiaux) et fait écho à la vision d’Enda Tiers Monde qui vise la transformation des systèmes de production et de consommation.

D’ici l’horizon 2030, Enda Pronat s’attend à voir :

- le Gouvernement du Sénégal élaborer des cadres politiques et juridiques cohérents pour promouvoir et soutenir l'agroécologie et les systèmes alimentaires durables à travers les agriculteurs familiaux, en particulier les femmes et les jeunes ;

- les organisations de la société civile maintenir le soutien aux mouvements agroécologiques par la production de connaissances, le renforcement de capacités des communautés locales, le soutien aux initiatives locales et le plaidoyer pour le renforcement des systèmes agroécologiques ;

- Les consommateurs et les citoyens porter le débat sur les changements du système alimentaire à travers la promotion de la consommation responsable, la mise en place en place d’alliances innovantes entre les producteurs et les consommateurs et le plaidoyer pour demander au gouvernement de soutenir et d'investir davantage dans l'agroécologie ;

- les agriculteurs familiaux assurer leur autosuffisance et nourrir les villes du Sénégal, partager leurs connaissances et expériences à travers leurs réseaux de diffusion pour mettre à l’échelle l'agroécologie sur la base d’une construction co-innovante qui valorise les connaissances endogènes et les renforce avec les apports scientifiques ;

- les organismes de recherche accroître la formation et la recherche  en agroécologie pour augmenter et consolider les preuves de l’impact de l'agroécologie, impliquer les agriculteurs dans ce processus, respecter et promouvoir les connaissances traditionnelles et leurs systèmes de connaissances ; développer de nouvelles méthodologies et de nouveaux indicateurs pour des systèmes alimentaires durables qui ne reposent pas uniquement sur le rendement, et soutenir les recherches participatives et la co-création de connaissances qui impliquent une collaboration entre les agriculteurs et les chercheurs ;

- Les partenaires des Nations Unies de l'Initiative d'intensification de l'agroécologie, notamment la FAO, le FIDA, le PAM, la CDB et l'ONU pour l’Environnement travailler de manière coordonnée pour intensifier l'agroécologie à travers les politiques, la science, l'investissement, le soutien technique et la sensibilisation selon leur mandat et expertise, et étendre les connaissances à tous les acteurs dans les sociétés.

- Les Partenaires Techniques et Financiers considérer l'agroécologie comme une opportunité pour transformer et relever les défis du système alimentaire en augmentant le financement à long terme de l'agroécologie, y compris les composantes environnementales, économiques et sociales, et la co-création de connaissances, aux multiples parties prenantes, en particulier les organisations de producteurs, les ONG et les gouvernements.

- Les privés nationaux (notamment les petites et moyennes entreprises et investisseurs) explorer le potentiel de l'agroécologie, et des façons différentes et innovantes d'y investir, pour augmenter leurs investissements dans l'agroécologie conformément aux principes agroécologiques.

Missions

Contribuer à la mise à l’échelle de la transition agroécologique au Sénégal et dans la sous région à travers  :

  • l’accompagnement des communautés locales dans la gouvernance durable de leurs ressources naturelles;
  • le renforcement des capacités des exploitations familiales dans l’intensification agroécologique et la valorisation des produits locaux ;
  • l’animation du dialogue socio-politique à travers la construction de partenariats multi-acteurs aux niveaux local, national et international.

Enda Pronat définit la transition agro-écologique (TAE) comme le processus de transformation allant du système agro-alimentaire « conventionnel » vers un modèle sain et durable porté par les exploitations familiales et basé sur une gouvernance inclusive des ressources, l’équité de genre et la justice sociale, une reconnaissance des savoirs endogènes, une intensification des services écosystémiques, la valorisation locale des produits et le respect des valeurs culturelles. La TAE implique l’éducation de la jeunesse et la mobilisation des différents acteurs/sphères d’influence (politiques, chercheurs, paysans, société civile) dans des Partenariats Multi-Acteurs à différentes échelles (locale, nationale, sous-régionale, internationale).

L’enjeu est d’arriver à développer et élargir les partenariats entre acteurs à différentes échelles. Cela nécessite une structuration du dialogue entre acteurs afin de pouvoir stimuler davantage leur engagement vers la synergie de leurs diverses connaissances, compétences et pouvoir de décision pour renforcer la dynamique d’expérimentation sur le terrain. Celles-ci vont alimenter les processus politiques multi-acteurs au niveau local, national, sous-régional et international. Ce dialogue sera construit autour du débat sur la reconnaissance et l’autonomie de l’agriculture familiale et le rôle fondamentale que celle-là porte pour la souveraineté alimentaire.

Le schéma suivant illustre la démarche proposée par Enda Pronat pour la construction/consolidation de cadres de dialogue sur la transiton agroécologique.