Enda Pronat a appuyé le collectif des maires du futur Pôle Territoire du Sine-Saloum à organiser le 13 mai 2019 un atelier d’échanges et de réflexion axé principalement sur la transition agro-écologique et les enjeux de la gestion foncière.

Le lundi 13 mai, les maires de 114 communes des 3 régions du Sine Saloum (Kaolack, Fatick et Kaffrine) étaient rassemblés à la chambre de commerce de Kaolack pour échanger sur les cinq initiatives du Plan Sénégal Emergent (PSE2), annoncées par le Président de la République, en présence de nombreux représentants de la presse locale et nationale.

Cet atelier était présidé par Monsieur Oumar GUEYE, Ministre des Collectivités Territoriales et de l’Aménagement du Territoire, accompagné par l’ensemble de son cabinet, et par le ministre conseillé du Président de la République, El Hadji Hamidou Kassé. Ce dernier a présenté aux participants les 5 initiatives majeures du Président de la République (Jeunesse, Economie sociale et solidaire, Société numérique inclusive, Transition agroécologique et Industrialisation), ainsi que les trois programmes phares (Zéro bidonville, Zéro déchet, et Villes créatives), et les cinq « Accès » (à l’eau et à l’assainissement, à l’électricité, aux moyens de transport, à la protection sociale, et aux services sportifs et culturels).

La secrétaire exécutive d’Enda Pronat, Mariam SOW, a ensuite fait une présentation générale sur la vision, les principes, et l’approche holistique de l’agroécologie.

Elle a souligné que les exploitations familiales sont les premières à avoir fonctionné sur les bases de l’agroécologie, depuis très longtemps. Ce sont donc elles qui doivent continuer à porter l’agroécologie, pour répondre de manière crédible aux différentes formes de dégradation causées par les changements climatiques et les activités humaines, surtout celles liées au modèle agricole productiviste. Elle a également insisté sur le fait que l’agro-écologie ne se résume pas à la reforestation, mais c’est avant tout un mode de vie, une démarche sociétales qui implique un changement de comportement de la part de tous les acteurs. Elle comporte une diversité de pratiques, y compris l’agro-foresterie mais pas uniquement, et elle nécessite le renforcement et la sécurisation foncière des exploitations familiales. Pour y parvenir une approche holistique est nécessaire, une approche qui réunisse l’ensemble des acteurs, avec une vision partagée et une démarche inclusive.

Enda Pronat a également mis à la disposition des maires un expert juriste foncier, partenaire de longue date de l’organisation, Kader Fanta Ngom, qui a présenté les enjeux fonciers de l’échelle locale à l’échelle internationale, en sensibilisant surtout les maires sur les risques d’accaparement des terres. Il a également parlé de la législation foncière avec la loi sur le domaine national, du rôle des élu-e-s en perspective avec l’Acte III de la décentralisation, et du processus de réforme foncière.

Suite aux différentes présentations, le collectif des maires a interpelé les ministres pour la mise en place effective du Pôle Territoire Sine Saloum, mais aussi sur les difficultés financières des communes malgré l’Acte III, ou encore sur le manque de fonds du Programme National de Développement Local (PNDL), sur l’utilité et la pertinence de ce programme.

Enfin, le collectif des maires a procédé à la lecture d’une résolution, à travers laquelle ils s’engagent à renforcer leur collaboration au sein du Pôle Territoire pour promouvoir une gouvernance foncière plus inclusive qui préserve les terres pour les générations futures. Ils ont également pris l’engagement de s’approprier des 5 initiatives du PSE2 et de développer des initiatives locales soutenant la transition agro-écologique.