"Environnement Développement Action pour la Protection Naturelle des Terroirs"
54, Rue Carnot , Immeuble Cheikh Hamidou KANE Dakar , Plateau
(+221) 33 889 34 39
BP
3370

DyTAES

La population du Sénégal estimée à plus de 16 millions connait une augmentation rapide et devrait dépasser les 25 millions en 2035 pour se rapprocher des 55 millions en 2063. Nourrir cette population se pose aujourd’hui et se posera dans les années à venir comme un défi majeur difficile à relever. Cet enjeu s’accentue si l’on veut fournir de manière durable à cette population, de la nourriture saine, en quantité suffisante et économiquement accessible. Le défi devient encore plus aigu si l’on prend en compte le contexte d’intensification des changements climatiques et de leurs effets, de l’urbanisation accélérée, des enjeux d’accès à l’emploi, de la multiplication des problèmes de santé liés en grande partie aux modes de consommation et aux systèmes alimentaires de manière générale.

Avec l’initiative « PSE vert » inscrit dans le Plan Sénégal Émergent (PSE), référentiel de la politique économique et sociale à moyen et long terme, l’Etat du Sénégal prend bien en compte le défi de sécuriser l’alimentation des générations actuelles et futures.

Présenté comme l’expression de la nécessité d’une transition agroécologique (TAE) avec comme impératif, le reverdissement du Sénégal, le PSE vert traduit une volonté politique forte en faveur d’un développement fondé sur des modes de production et des systèmes alimentaires plus durables.

Se saisissant de cette volonté politique affichée, différents acteurs de l’agroécologie ont décidé de se réunir au sein d’un seul cadre pour contribuer aux réflexions de l’Etat sur la question de la transition agroécologique. Dénommé « Dynamique pour une Transition Agro-Ecologique au Sénégal » (DyTAES), ce cadre regroupe une diversité d’acteurs comprenant des paysans, des organisations communautaires de base, des collectivités territoriales, des organisations non-gouvernementales, des chercheurs et des entreprises privées.

La DyTAES vise, dans le domaine de l’agroécologie, à accompagner l’Etat dans sa mission régalienne d’élaborer les politiques publiques. Elle est en effet convaincue que la traduction d’une volonté politique en actions se nourrit, au-delà de l’Etat, de la contribution de divers acteurs. La DYTAES a lancé cette initiative afin d’alimenter les réflexions, en se basant sur l’expérience concrète de ses différents membres, afin d’en partager les enseignements et formuler à partir de ces acquis certaines recommandations.

Issu d’un large processus de consultation dans les différentes régions du Sénégal, le document de contribution aux politiques nationales de transition agroécologique élaboré par la DYTAES, constitue un premier investissement collectif pour une transition agroécologique dont la nécessité fait, sans nul doute, l’objet de consensus entre l’Etat et les autres acteurs impliqués dans le développement et la gestion durables des ressources naturelles du Sénégal.