DECLARATION COMMUNE DU COLLECTIF DES 16

Réunis en atelier d’échanges d’expériences sur les contentieux fonciers au Sénégal, les 15 – 16 – 17 février 2020 à Warang, 16  collectifs issus des régions de THIES, SAINT LOUIS, DAKAR, TAMBACOUNDA, LOUGA  et KAOLACK avec l’appui des partenaires ENDA PRONAT, OSIWA et le CRAFS ont échangé sur la problématique de l’accaparement des terres au Sénégal.

Considérant la typologie des problèmes : agro industries, mines, habitat, infrastructures publiques ;

Considérant la diversité des problèmes selon les zones et les statuts : rurale/ urbaine/ périurbaine et des acteurs impliqués ;

Considérant les manifestations du problème : manque de concertation  entre promoteurs et communautés locales, décision d’attribution des terres venues du niveau central, rétention des informations par les autorités locales ;

Le collectif déplore les menaces sur les exploitations familiales, le processus de déclassement des forêts, la non implication des communautés dans la gestion foncière, les manquements graves à l’application des textes : Acte III de la décentralisation, Loi sur le domaine national.

Le collectif des 16 s’engage à renforcer la mobilisation sociale, contacter les services techniques de l’Etat, augmenter la visibilité des communautés en lutte pour la sécurisation de leurs terres, faire recours à la justice en cas de besoin et jouer un rôle d’alerte et de veille.

Le collectif des 16, avec l’accompagnement des partenaires, affirme sa ferme volonté à :

  • mettre en place une plateforme des impactés,
  • réaliser un guide sur les cas d’accaparement des terres,
  • mettre en place un système d’information et de communication
  • organiser de visites régulières d’échanges

Le collectif des 16 interpelle l’Etat et ses démembrements sur une réforme foncière favorable aux communautés, l’application des dispositions des différents codes domaniaux, la protection des droits légitimes des communautés.

Le collectif des 16 interpelle les collectivités territoriales à favoriser la participation citoyenne en élargissant les commissions à des non élus.

 

 Fait à Warang le 17 février 2020

Ont signé :

  • Collectif de Ndiayel (Gnith)
  • Association pour le Développement de Bandia
  • Commission pour la défense des intérêts de Sandiara
  • Collectif WOBIN (Keur Moussa)
  • Comité d’initiatives pour le développement de Ndayane
  • Collectif pour la défense des intérêts de Mbour
  • Collectif de Méouane
  • Collectif de Wassadou (Tambacounda)
  • Collectif de Darou Khoudoss
  • Collectif de Diogo
  • Collectif de Ourour
  • Collectif de Dodel
  • Collectif de défense des populations de Mbour
  • Collectif de Yène
  • Collectif de Diockoul Diawrigne
  • Collectif REPTEV (Dagana)