Capitalisation et échanges d’expériences en Agroécologie

Du 4 au 7 septembre 2018, Enda Pronat a participé à un atelier à Ouidah au Bénin, portant sur l’échange des savoirs et des pratiques agroécologiques. Cet atelier organisé par DM Echange et mission[1], le Secaar[2], la Convergence Globale des Luttes pour la Terre et l’Eau[3] et Pain Pour le Prochain[4], a connu la participation d’acteurs venus de 9 pays africains et de la Suisse. Les objectifs de cette rencontre étaient de créer un espace de dialogue et de concertation pour faciliter la mise en réseau, mais aussi de renforcer les capacités des organisations partenaires ouest africaines et suisses présentes, en échangeant et en capitalisant des expériences, connaissances et savoir-faire en agroécologie paysanne.Les participant-e-s ont pu y partager des supports de capitalisation tels que des fiches de bonnes pratiques, des études de cas, des supports de formation et d’animation portant sur : i) l’accès à la terre, ii) les semences paysannes, iii) les formations, échanges de savoirs et processus de capitalisation, iv) la résilience climatique, et v) les techniques agricoles durables.

Enda Pronat y a fait deux communications portant sur :

  • la Lutte Antiérosive, expérimentée à Keur Moussa au Sénégal et ayant permis la récupération de 114 hectares de terres cultivables sur 7 villages ;
  • la Régénération Naturelle Assistée, expérimentée sur 142 hectares de la commune de Diouroup (dpt Fatick) et 77 hectares de la commune de Koussanar (dpt Tambacounda).

Voir fiches de capitalisation à télécharger.

Une visite de terrain a également été effectuée sur le site maraicher de l’organisation Jinukun, pour y observer entre autres la technique push-pull vulgarisée par l’ICIPE (International Centre of Insect Physiology and Ecology)[5].

Des recommandations portant sur les 5 thématiques abordées ont été tirées des présentations et des échanges. Certaines font pleinement écho aux actions d’Enda Pronat, comme i) de travailler avec les universités pour ouvrir des cursus de formation (licences et
masters) en agroécologie paysanne ; ii) d’organiser des évènements (journées et nuits) sur l’agroécologie dans les différents pays ; iii) d’inciter les Etats à reconnaitre et soutenir l’agroécologie y compris par des incitations financières, notamment la production et la vulgarisation des intrants ; et bien d’autres encore. Faisant suite aux recommandations de cet atelier, le Secaar a créé une plateforme d’échanges d’expériences, de photos et de messages sur l’agroécologie qui regroupe tou-te-s les participant-e-s.

[1] https://www.dmr.ch/

[2] http://www.secaar.org/

[3] https://africaconvergence.net/

[4] https://painpourleprochain.ch/

[5] Un projet de collaboration entre Enda Pronat et l’ICIPE est en vue, afin de tester et vulgariser le push pull dans les zones d’ancrage d’Enda Pronat. Des semences ont déjà été remises pour installer une parcelle test.