Communiqués de presse

Bruxelles, 17 Septembre 2018 – Après de nombreuses années de mobilisation, dans le cadre du Traité international sur les ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture (Tirpaa), les agriculteurs qui conservent et développent la diversité des semences ont enfin obtenu la convocation d’un groupe d’experts chargé de faire des propositions pour l’application de leurs droits. Ce groupe d’experts a tenu sa première réunion du 11 au 14 septembre 2018 dans les locaux de la FAO à Rome.

 

(Dakar le 9 juillet 2018) Le COASP et la COPAGEN, leurs membres et alliés s’indignent du forcing de nos institutions régionales pour harmoniser la législation semencière régionale au profit de l’industrie semencière en particulier et agrochimique de façon générale. Nous nous indignons alors de voir le Comité Régional des Semences et des Plants d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO-CILSS-UEMOA) se réunir à Dakar, du 9 au 11 juillet 2018, avec des acteurs semenciers de dix-sept pays (16 pays d’Afrique de l’Ouest, plus le Tchad) sans les Organisations Paysannes (OP) et la société civile souveraine, pour évaluer les progrès réalisés dans la mise en oeuvre du règlement semencier régional harmonisé. « Tout ce qui est fait pour vous et sans vous se fait contre vous » dit l’adage…