Quelques travaux de recherche menés dans le cadre de la lutte biologique au Sénégal

Quelques travaux de recherche menés dans le cadre de la lutte biologique au Sénégal
Quelques travaux de recherche menés dans le cadre de la lutte biologique au Sénégal

Le XXIe siècle marqué par la mondialisation, les exigences grandissantes des consommateurs les plus avertis, le développement durable et la préservation de la biodiversité pose le problème de l’utilisation des pesticides à cause de leurs effets néfastes sur la santé humaine et animale et sur l’environnement. La nécessité de trouver d’autres stratégies de lutte s’impose. Ainsi la lutte biologique semble constituer une alternative majeure pour une agriculture durable. La lutte biologique est définie selon l’Organisation Internationale de Lutte Biologique (OILB) comme l’utilisation d’organismes vivants, de substances inertes d’origine biologique, de produits phytosanitaires dits « biocompatibles », ou encore de substances actives vivantes ou inertes d’origine biologique ou non, qui peuvent être employées en lutte intégrée (parasitoïdes, prédateurs, pathogènes, antagonistes ou compétiteurs) pour prévenir ou réduire les dégâts causés aux cultures par les ravageurs et les maladies.